concessions de St Priest, le Lac et Fraysse: l'historique

La concession de St Priest est attribuée le 10 février 1849 à M. Etienne Revol (de Givors) malgré l’opposition de la société des mines de Privas, créée sous l’égide de la municipalité (1). D’abord amodiée aux héritiers Revol, elle devient en 1874, propriété de la société des Fonderies et Forges la Loire et de l’Ardèche.

 

La concession du Lac est attribuée le 9 mai 1853 au profit de la société des fonderies et forges de la Loire et de l’Ardèche qui devient en 1859 la compagnie des fonderies, forges de Terrenoire, la Voulte et Bessèges. La compagnie de Terrenoire, La Voulte et Bessèges réunit entre ses mains les 3 concessions de La Voulte, le Lac et St Priest (cette dernière étant amodiée jusqu’en mars 1864) par décret du 13 juillet 1892 entre puis les apporte le 29 janvier 1896 à la société nouvelle de l’Horme et Buire.

Enfin, la concession de Fraysse est accordée le 16 août  1859 à Granger-Veyron ; Elle est acquise en 1873 par la compagnie de Terrenoire, La Voulte et Besseges ; après la faillite de cette dernière, elle passe à la société de l'Horme et Buire. Elle sera abandonnée dès l’année suivante et renoncée le 23 juillet 1921.

 

(1) voir à ce sujet "La bataille pour la concession de Saint Priest" par Elie Reynier in "actes du colloque de Prades 26 septembre 2009" - Mémoire d'Ardèche et Temps Présent 15 février 2010

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site