La nouvelle concession de Veyras

Historique

 

Les concessions de Veyras, le Lac et St Priest sont mutées par décret du 5 novembre 1930 au  profit des Etablissements Lefranc (acte de vente du 4 février 1930).

 

Le décret du 8 mars 1940 accepte la renonciation d’une partie de ces 3 concessions et la création par fusion de ce qui reste de ces concessions, d’une nouvelle concession  de Veyras sur 872 ha au profit des Ets Lefranc. Cette concession sera renoncée par arrêté du 8 mars 1955.

 

Exploitation

 

A partir de 1926, seule la concession de Veyras est exploitée. Le personnel moyen utilisé est de 15 ouvriers au fond et 7 au jour. En 1928 on se borne à l’enlèvement de quelques piliers de protection dans la concession de Veyras aux abords des galeries principales du puits Grüner et dans le quartier de Grosjeanne entre les niveaux 257 et 265 côté ouest. Le personnel est de 14 ouvriers fond et 7 au jour ; on travaille 5 jours par semaine.

 

En 1929, la production est de 2.767 tonnes dont 1.644 t seront expédiées au haut fourneau du Pouzin (qui ferme le 16 juillet 1929) et le reste sert à la fabrication du minium. Le quartier Grosjeanne est exploité jusqu’en 1929.

 

La concession est alors reprise par la société Lefranc qui n’exploitera que les meilleurs quartiers par glanages sur travaux anciens à partir du seul puits Grüner. La production en 1930 est de 1.715 tonnes et 1.567 tonnes en 1931 avec 10 ouvriers au fond et 3 au jour. En 1938, elle n’est plus que de 288t !. Les produits sont transformés sur place dans une petite usine de minium de fer.

 

En 1940, le gisement était entièrement dépilé en amont pendage de la galerie d’écoulement de 3,5 km qui évacue les eaux vers l’Ouvèze.

 

En 1944 la production est limitée à 492 tonnes et 475 tonnes en 1946 avec 6 ouvriers fond et 1 au jour. Toute la production est extraite par le puits St Jean (48 m de profondeur). En 1946 la production est de 534 tonnes. En 1949, l’exploitant procède à l’enlèvement de piliers dans le quartier du puits Grüner. La formation a à cet endroit une épaisseur de 2,70 m. l’exploitation des piliers s’effectue par enlevures descendantes de 3 m de large ave remblais complets. La production est arrêtée le 28 février 1950 par suite de la mévente du minium.

 

A St-Priest des installations de traitement du minerai sont crées. L’usine fabriquera du minium jusqu’en 1953.

 

 

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site