Concession de St Barthélémy le Plain : l'historique

La concession de plomb et zinc et minerais connexes de St Barthélemy le Plain a été octroyée sur 1.186 ha[1], par décret du 15 décembre 1892 au profit de la « société générale française d’exploitation et de traitement des minerais ». Cette société est propriétaire d’un domaine minier assez important portant sur le plomb argentifère : outre St Barthélémy le Plain, elle possède les concessions de Bouillac (Aveyron-Lot), d' Asprières (Aveyron) et Villevieille (Puy de Dôme), soit en tout 2.977 ha (décret de réunion du 4 juillet 1895). Son président est M. Coffinière de Nordeck ; c’est une société en commandite par actions transformée en société anonyme en 1891. La capital a été porté la même année de 1.500.000 francs à 2.200.000 francs.

 

Le 2 juillet 1901 la concession est adjugée à MM. Albert de Gailhard et au comte Ernest Claret de Fleuriau, créanciers hypothécaires de la société précédente à la suite d’une saisie effectuée à leur requête. Elle est amodiée à la société d’exploitation des mines de St-Barthélemy ; le 7 février 1906, la société étant en liquidation, le bail est vendu à la société nouvelle d’exploitation des mines de St-Barthélémy. MM. De Gailhard et Fleuriau font apport, de la concession à la société minière du Vivarais (décret d’autorisation du 11 juin 1929). La société minière du Vivarais est une SA au capital de 3 millions de francs divisé en 30.000 actions de 100 francs dont 22.000 souscrites en espèces, 2.500 attribuées à aux héritiers de Gailhard et Fleuriau (M. de Gailhard étant décédé en 1919 et M. de Fleuriau en 1920) pour l’apport de la concession et du matériel et 6.500 attribuées à M. Louis Bauer, ingénieur, fondateur de la société. Ce dernier se voit en plus attribuer 200.000 francs en espèces pour les travaux, démarches, études etc. Louis Bauer est bien connu dans le monde minier. Né en 1868 à Zollingen, a été intéressé aux mines des Abères et à la mine de fer de Dielette (Manche). Son passé minier est riche : contrôleur principal du service des mines à Madagascar de 1896 à 1902, directeur de la société des mines du Haut-Tonkin à Kao-Bang de 1903 à 1905 ; il est depuis administrateur de la société des étains et wolfram du Portugal (1908-1919), administrateur délégué du Syndicat Lyonnais de Madagascar (depuis 1913), du syndicat lyonnais nord-africain, Président de la société minière de Montferrier (Ariège ?) depuis 1910, de l’Omnium minier depuis 1916 et administrateur d’autres affaires minières. En 1926 il acquiert la concession de Cocures en Lozère. Il est affilié à la banque Bauer, Marchal et Cie à Paris qui acquiert en 1927, la banque d’Alsace et de Lorraine mais qui sombrera en 1931.

 

Elle est amodiée à la société Industrielle et minière en 1946. Elle est renoncée par arrêté du 24 avril 2002.



[1]  communes de St-Barthélémy le Plain, Colombier le Vieux, Etables, Lemps, St Jean de Muzols et Tournon sur Rhône.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site